portalthomasteissier_0501_maisonspirale

MAISON SPIRALE

Castelnau-le-Lez

portalthomasteissier_0502_maisonspirale
portalthomasteissier_0503_maisonspirale
portalthomasteissier_0504_maisonspirale
portalthomasteissier_0505_maisonspirale
portalthomasteissier_0506_maisonspirale
portalthomasteissier_0507_maisonspirale
portalthomasteissier_0508_maisonspirale
portalthomasteissier_0509_maisonspirale
portalthomasteissier_0510_maisonspirale
portalthomasteissier_0511_maisonspirale
portalthomasteissier_0512_maisonspirale
portalthomasteissier_0513_maisonspirale

Construction d’une maison à Castlenau-le-Lez

Client
Privé
Montant des travaux
400 000€ HT
Surface
200 m2 + garage + piscine
Année de construction
2013

Le terrain d’une surface de 750m2, de forme triangulaire, situé sur les hauteurs d’une colline, ne proposait comme potentiel, qu’une vue supposée depuis l’étage, et un affleurement rocheux (lapiaz).
C’est pour conserver ce paysage naturel et venir chercher les vues, que la maison empile les fonctions, un sous-sol comme garage, un rez de jardin pour les pièces à vivre, un étage pour les chambres et une toiture terrasse comme solarium avec vue, finalement, jusqu’à la mer.

Pour créer une continuité spatiale et un accès évident à la toiture la maison s’élève en spirale, ce ruban de bois semble sortir de terre à l’entrée, pour créer d’abord une clôture, puis les pièces techniques du rez de jardin, avant de décoller pour progressivement ouvrir le séjour sur les lapiaz, au ras du sol. Enfin, le ruban de bois s’élève encore pour créer l’étage et le garde-corps de la toiture. Dès la terrasse du rez de jardin, le toit est accessible jusqu’au solarium.

Techniquement, le ruban de bois est une isolation par l’extérieur qui enveloppe la construction, laissant les parties en béton brut apporter de l’inertie thermique, pour participer au confort d’été. L’étage, en porte à faux, de dimensions variables suivant l’orientation, protège du soleil d’été un rez de chaussée entièrement vitré. En hivers, le soleil, plus bas sur l’horizon, vient inonder les pièces à vivre de lumière et de chaleur, le sol en pierre conserve alors l’énergie jusque tard dans la nuit.
Le ruban de bois qui ferme les chambres a été littéralement découpé pour créer les ouvertures, les découpes sont conservées et, avec la mise en œuvre de charnières et de vérins, elles deviennent les volets.

Un bloc de béton, coulé en place, sert de colonne vertébrale à l’ensemble, il associe à sa fonction structurelle, celle de cheminée et de faire cheminer, tout les flux, du sous-sol jusqu’au toit, l’édicule qu’il forme en toiture accueille un escalier, qui relie la salle de billard de l’étage et le toit.

MAISON SPIRALE (34)